Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le journal de Setchaya
  • : Des réflexions, des billets d'humeur, des photographies, deux chats, des fumbles, des aventures de jeux de rôle, la vie d'un enseignant... comment ça, ça ne va pas ensemble?
  • Contact

→→→ Qu'est-ce donc?

Un blog de geek? Un blog de prof? Un blog de rôliste? Un blog à la rien à voir? C'est sans doute un peu tout ça.

Si vous ne me connaissez pas, sachez que je suis aussi doux que l'agneau qui vient de naître, optimiste, rêveur, enfant, schizophrène, charmeur, pervers, têtu, impatient, double, taré, gourmand, lunatique, curieux... bref, vous mélangez le tout, vous secouez, et me voilà!

Ca promet...

7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 21:02

Bonsoir bonsoir!

 

Ce nouveau billet va vous parler du festival de Trolls et Légendes qui s'est tenu à Mons le week-end dernier. Outre le fait que c'est un événement qui gagne de plus en plus d'ampleur et de renommée, il a aussi fêté ses 10 ans cette année. Et je n'ai qu'une chose à dire : waouw!

 

Je m'étais proposé il y a quelques mois pour aider à animer. Je fais partie d'une groupe médiéval et je me disais que cela pouvait être une bonne opportunité, d'autant plus que mes capacités de "conteur" pouvaient être utiles. J'étais donc chargé de la partie "conte/histoire" avec Vashna. Rien que ça.

 

Le thème était le troll. J'avais préparé une histoire pour le festival, ne sachant pas trop ce qui m'attendait. Au final, cette histoire n'aura pas servi à grand chose. Enfin si, j'ai pu utiliser un ou deux trucs de ça lors du week-end, mais ça s'arrête là. J'ai par contre connu mon baptème du feu : raconter devant de parfaits inconnus, mais surtout devant des enfants. Il m'aura fallu deux ou trois histoires pour enfin trouver mes marques et oser. Et y a pas à dire, j'ai adoré ça!

 

Je suis arrivé au festival vendredi soir. J'ai aidé au montage de l'animation et ensuite nous sommes allés manger ensemble un bout. Nous nous sommes dirigés au concert du Naheulband qui se déroulait le premier soir. Belle ambiance, des rencontres, de la musique, des rires... à chaque fois un plaisir! Nous sommes partis de là vers 23h30, direction le logement prévu : une école. Le chauffage fonctionnait, mais n'ayant pas de matelas gonflable, je dormais à même le sol. Nous étions une dizaine... je n'ai donc pas dormi des masses. Une bonne heure à tout casser?

 

Le samedi matin, arrivée au festival à 9h. On termine l'installation, on commence le debriefing et puis on se lance. Un départ timide mais les gens arrivent au fur et à mesure. Et on se lance. On sera occupé de 10h30 à 18h. Il y a de jolies rencontres, des enfants participent à l'animationaussi bien que des adultes. Quel plaisir aussi de voir la peur, l'émerveillement, l'humour dans les yeux des enfants. Et leur air triomphant lorsqu'ils quittent l'animation en disant "j'ai réveillé le troll et je lui ai dit qu'il puait"!

 

Le samedi soir, petite balade dans le marché et moment de repas avant de retournerà l'école vers 20h30. PAs de concert vu l'état de fatigue, mais un petit moment au calme à discuter tous ensemble et à rigoler. Cela a fait le plus grand bien après toute une journée à l'extérieur alors qu'il avait plu le matin et fait froid et humide toute la journée. Et, miracle, j'ai eu un matelas à prêter la nuit histoire de bien dormir. Dormir 6h, ça change un homme!

 

Le dimanche matin, réveil à 7h pour se préparer, ranger les affaires et tout nettoyer. A nouveau sur place vers 9h. On a le temps d'une balade dans le festival avant l'ouverture. Tout n'est pas ouvert, mais j'ai pu acheter ma crêpe au caramel beurre salé XD Petit débriefing avant l'ouverture et c'est reparti. Tout commence plus rapidement, le soleil aidant. De plus, on constate très vite qu'on a beaucoup de succès. Vraiment beaucoup. Le rythme change. Au lieu de prévoir un départ toutes les 20 minutes, on se rajoute des départs. Cela devient un toutes les dix minutes. Pas de souci si on sera sur les rotules, les gens veulent participer à ce qu'on propose! On enchainera donc tout cela presque non-stop, l'animation se terminant à 18h. De mon côté, je suis parti vers 16h car imprévu familial, mais un petit peu à contrecoeur. Je serais bien resté jusqu'au bout pour profiter de chaque instant et continuer encore à voir les étoiles dans les yeux des gosses lorsqu'on raconte.

 

Je suis rentré chez moi le soir crevé, mais heureux et boosté. J'ai passé un week-end exceptionnel, j'ai fait de belles rencontres, j'ai adoré raconter (même si j'ai répété plus de 50 fois l'histoire), j'ai aimé passer ces 48h dans une ambiance médiévale, hors du temps. Je l'étais un peu moi-même. Je n'étais plus le prof, j'étais un barde-conteur médiéval qui venait préparer des aventuriers à une aventure légendaire.

 

Bon, c'est quand qu'on recommence? :-p

Partager cet article
Repost0
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 09:36

Bonjour tout le monde,

 

Où étiez-vous hier matin? J'imagine que vous avez toutes et tous entendu parler de l'éclipse visible depuis la Belgique? Si pas, c'est sans doute que vous êtes resté enfermé chez vous depuis plusieurs jours, que vous n'êtes qu'un troglodyte asocial qui ne dispose même pas de télé/radio/net et qui ferait bien de sortir de temps en temps.

 

Bon, bref (Javel Net, la javel sans dose, je vais le dire à tout le monde!). Je m'éparpille. Hier, une éclipse était donc visible. Pas totale depuis notre plat pays, mais offrant une jolie vue. Le ciel était fort nuageux et il fallait donc être là au bon moment si on voulait voir quelque chose. Je profitais d'une fourche à ce moment et, lorsque je suis sorti, j'ai pu vu l'éclipse entre deux nuages. Un très joli spectacle qui montre une fois de plus à quel point la nature est splendide...

 

J'ai même pris une photo. Ne me remerciez pas, regardez juste à quel point tout cela est magnifique.

Que la nature est belle!

Que la nature est belle!

Enjoy!

Partager cet article
Repost0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 20:26

Bonsoir les gens,

 

Non non, n'appelez pas la police, les pompiers, l'ambulance, la SPA, l'asile ou que sais-je. Je vais bien. Enfin, plus ou moins ça va.

 

J'ai l'impression que ces quelques dernières semaines sont particulièrement folles. D'un côté, je n'ai pas la sensation qu'il y a 5.000 choses à régler, mais d'un autre je constate qu'il y a tout de même pas mal de choses en même temps.

Outre les cours, c'est une période chargée pour le pauvre titulaire que je suis : bulletins à compléter, réunion d'options, documents à rendre, informations à encoder, réunions inutiles mais inévitables... ah et les cours/corrections accessoirement.

En plus de ça, il y a les contes. Je ne vois pas cela comme une corvée (loin de là!), mais c'est très prenant. J'ai eu un atelier le week-end dernier, j'en ai un autre ce week-end. Il y a aussi mon conte d'examen qui me trotte en tête tout le temps. Je repense aux remarques, et je me dis que j'y arriverai jamais à moins d'avoir la divine illumination (on est d'accord que niveau illumination, je suis déjà bien fourni, non?). Bref, c'est intense, riche, j'en apprends beaucoup sur moi, mais ça me vide.

 

Je suis donc tombé malade du jour au lendemain. Je suis convaincu que très souvent, le corps exprime ce qui coince avec une maladie adaptée. Pour ma part, c'est une grosse sinusite avec énormément de fatigue. Tout a débuté par un rhume dimanche passé. Ca s'est transformé en sinusite en début de semaine, en sachant que j'avais un atelier voix (formation d'enseignant) auquel je suis allé dans un état lamentable. Je me suis trainé chez mon médecin mercredi matin et j'ai été le reste de la semaine en congé. La sinusite va mieux, reste la fatigue. Et un mal de tête de fond aussi. Il faut que je me repose. Il faut surtout que je me vide la tête, que je ne pense pas continuellement à 1.000 choses, que je profite des moments de repos lorsque j'en ai, des ateliers lorsque j'y suis, etc. Facile à dire, difficile à faire.

 

Si quelqu'un a une solution, qu'il parle maintenant ou se taise à jamais. Enfin, pas à jamais. C'est une expression. Vous savez, les mariages, toussa toussa. Ok, je sors.

Partager cet article
Repost0
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 15:39

Tiens, je ne vous ai pas annoncé la grande nouvelle? Lors de mon séjour à Paris, j'en ai profité pour geeker. Ca tombait bien, j'avais du crédit en trop. Du coup, la connexion internet a pu rester online durant pratiquement les deux jours. J'en ai profité pour jouer à Ingress et hacker tous les portails sur le chemin.

Et vous savez quoi? Lors de mon passage à Notre-Dame de Paris, j'ai amassé tous les AP nécessaires pour ENFIN passer de niveau. Cela faisait quelques mois que j'avais les médailles nécessaires. Il me manquait l'expérience. Et passer niveau 10 grâce à Notre-Dame de Paris, ça a du style je trouve XD

Level 10

Me voilà en route pour le level 11 >_<

Partager cet article
Repost0
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 13:50

Le week-end dernier, j'ai profité d'un 'Cadeaubox' gagné lors d'un concours de cuisine pour aller à Paris avec Poochie. Le programme était bien simple : goûter plusieurs pâtisseries prestigieuses (Conticini, Hermé, Michalak), manger au restaurant de Flora Mikula (Auberge Flora) mais surtout de visiter l'expo "Dessins du studio Ghibli" avant qu'elle ne ferme.

 

Nous avions réservé nos billets 'coupe-file' pour 10h. On arrive sur place et on voit une longue file. Pas de chance, c'est la file avec billets. Hum. On patiente bien 30 minutes avant de pouvoir entrer dans l'expo noire de monde. Le début est laborieux : les gens trainent et on avance à la vitesse de l'escargot. Heureusement, le rythme s'accélère un peu au fil de l'expo.

 

Qu'est-ce que cette expo? Au musée d'Art Ludique à Paris, ils exposaient plus de 1.300 dessins (layouts) utilisés lors de la création des chefs-d'oeuvre des films d'animation. Certains dessins animés furent plus fournis que d'autres ('Le Voyage de Chihiro' était plein, et à l'inverse 'Mon voisin Totoro' n'avait que peu de dessins, et pas un seul avec Totoro!) mais le tout restait hallucinant.

En fait, c'est simple. Les dessins affichés à l'expo sont pratiquement l'identique à l'animé. En sachant pourtant qu'ils doivent être encore traités, coloriés, animés. Le plus fantastique selon moi est qu'un dessin arrive à parfaitement rendre compte de l'état d'âme et de l'émotion des personnages. Il n'y a pourtant qu'un dessin, et pas une séquence de quelques secondes. C'est en voyant cela qu'on se dit que Miyazaki (et son équipe) est un génie.

 

J'ai pu profiter des explications dispensées par l'audioguide lors de la visite. Nous n'étions heureusement pas submergés par les informations. Sur l'expo, il y avait environ 35 points d'informations. Tout à fait raisonnable quand on sait qu'ils reprennent les dessins clefs ou les séquences les plus connues de chaque animé! Cette expo m'a emmené dans l'univers des studios Ghibli et m'a fait voyager durant deux heures. Je n'étais plus à Paris, j'étais dans un monde onirique fait de divinités, d'humains, de créatures fantastiques, de machines volantes, d'animaux qui parlent, de paysages enchanteurs. J'adore les dessins animés de Ghibli et ce qui est bien avec l'expo est qu'elle met en valeur d'autres réalisateurs que Miyazaki... et surtout les successeurs qui ont réalisé les derniers dessins animés ('Le conte de la princesse Kaguya' pour ne citer que celui-là).

 

L'expo se cloture avec une photo gratuite où on apparait dans le train aux côtés de Chihiro et du Sans-visage qui se dirigent vers le Fond de l'Etang pour rejoindre Zeniba. La photo est traitée et nous incorpore dans le dessin comme si nous y étions vraiment. Un chouette souvenir!

La boutique, elle, est bien trop chère et ne propose que peu de souvenirs. Le livre de l'expo était bien fait, mais ils ont voulu mettre toutes les photos et une grande partie sont imprimées trop petit que pour pouvoir en profiter.

 

Il est évident que je recommande cette exposition et qu'elle me laissera pendant longtemps un très beau souvenir. Mais n'est-ce pas avant tout dû aux animés enchanteurs proposés par les studios Ghibli depuis très longtemps maintenant?

Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Dessins du studio Ghibli
Partager cet article
Repost0
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 06:57

Comment que je suis trop dégoûté!

 

J'ai appris hier soir qu'il se tenait ce week-end une convention à Paris sur la série "Charmed". Cette série est sans doute une des trois séries que j'ai le plus aimés pour le moment. Elle raconte l'histoire de trois soeurs que tout oppose et qui se retrouvent réunies à San Francisco. Elles font la découverte de leurs pouvoirs, bridés depuis longtemps. Elles vont donc devoir affronter des démons et créatures de toutes sortes pour survivre et sauver les innocents.

 

La série aborde évidemment le thème de la magie, mais en y mêlant aussi des aspects de la Wicca. C'est clair que le pouvoir des soeurs est 'surhumain', mais on y rencontre aussi des wiccans, on y parle de leurs pratiques, de leur manière de perçevoir la nature et les énergies. Ce n'est pas pour autant une vérité, loin de là. Cela reste une fiction, mais je trouvais cela bien que pour une fois quelqu'un s'intéresse à cet art de vivre et le mette en lumière.

 

J'ai regardé toutes les saisons et j'ai acheté les DVD. Je me suis attaché aux personnages de la série : Piper, Phoebe, Prue, Paige, Léo. Pour ne citer qu'eux! J'ai surtout eu de très nombreux délires sur et avec la série, entre autre avec ma meilleure amie Vashna. Je pense aux doublages amusants qu'on faisait de la série, ou aux citations qu'on s'amusait à changer selon notre degré d'humour graveleux.

 

Pas de convention pour moi, donc. C'est d'autant plus râlant qu'il y avait les acteurs de Piper, Léo, Prue, et de la grand-mère de trois soeurs. Cela aurait pu être un vachement bon moment à passer et une bonne bouffée de nostalgie.

 

J'espère que ce n'est que partie remise à l'année prochaine >_<

Partager cet article
Repost0
19 février 2015 4 19 /02 /février /2015 15:17

Non mais j'y crois pas...

 

Nous sommes déjà jeudi? C'est quoi cette blague? J'ai droit à une pauvre semaine de congés toute malheureuse perdue dans cette grisaille hivernale. Je suis fatigué, j'ai besoin de reprendre de l'énergie, Cendrillon me tape sur le système, le soleil me manque... et les vacances sont déjà presque terminées? Non mais oh, c'est quoi cette blague? >_<

 

J'avais plein de beaux projets pour cette semaine : faire du rangement, terminer Lightning Returns, regarder mes quelques films en retard, bosser sur mon conte, voir des gens. Au final, j'ai pas rangé grand chose, j'ai un peu joué à Lightning Returns, j'ai à peine regardé la télé, j'ai pas (encore) bossé sur mon conte et j'ai à peine vu quelques personnes.

 

Faudra qu'on m'explique pourquoi les journées sont si longues quand on bosse, et si courtes quand on a du temps et envie de faire plein de choses O_o

Partager cet article
Repost0
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 20:02

Vous ai-je déjà parlé de la sage à laquelle je joue sur PS3 depuis... au moins ça? Il s'agit des Final Fantasy XIII.

 

Si vous ne le savez pas, cette saga compte trois jeux : Final Fantasy XIII, Final Fantasy XIII-2 et Lightning Returns. Je vous parlerai prochainement de cette saga en détails car je l'aime beaucoup, malgré les critiques parfois négatives que l'on trouve sur le net. Les personnages sont attachants, l'intrigue est passionante (même si linéaire), les rebondissements multiples et les idées riches et variées.

 

Actuellement, je joue à Lightning Returns. Je n'aime pas particulièrement le gameplay de cette version mais je fais avec. J'ai très souvent lu qu'il faut recommencer le jeu une fois ou deux afin de booster son personnage pour tuer le boss final sans trop de souci. Je n'en ai pas spécialement envie. J'ai donc terminé toutes les quêtes (ou presque), ai battu plusieurs monstres oméga (la version utlime du monstre avant de l'exterminer). Je n'en suis qu'au jour 10 (sur 12). Espérons que cela suffira pour arriver au bout! J'ai vraiment envie de connaître la fin de l'histoire et de me dire que je suis arrivé au bout des trois opus. J'ai l'impression d'y avoir tellement joué que Lightning et ses amis font partie de ma famille O_o

 

Voilà d'ailleurs une image de Lightning pour vous montrer à quel point elle est stylée.

Lightning Returns

Elle est belle, hein? :-p

Partager cet article
Repost0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 13:04

Il parait que le film '50 nuances de Grey' fait beaucoup parler de lui pour le moment. Sans parler des nombreuses adaptations du titre pour faire tout le monde. A mon tour de m'y mettre, mais version enseignement.

En tant qu'enseignant, on assiste à des très nombreuses choses au sein d'une classe. Entre les élèves qui s'entendent tous bien, l'ambiance pourrie, les rivalités, les grandes gueules, les timides, les introvertis, les bizarres, on se demande parfois où on est. Il faut pourtant donner cours et faire notre possible pour amener cette bande d'élèves vers le meilleur niveau possible en fin d'année. Cela ne marche pas toujours, mais ça c'est une autre histoire.

Des cours, il y en a de toutes sortes. Et je ne parle pas des activités en tant que telles, mais de l'ambiance du cours. On peut très bien passer une heure splendide avec les élèves, bien travailler et bien rigoler... et le jour d'après tout va de travers et les élèves sont chiants au possible. C'est le souci lorsqu'on a affaire à des gens : on ne peut jamais décider de ce qu'il se passera.

J'adore mon métier pour de très très nombreuses raisons. Il y en a tout de même une qui a un côté plaisant : être sadique. J'adore être sadique avec mes élèves, les voir travailler, souffrir, les embêter. Cela fait partie de l'apprentissage de bosser pour progresser, mais les entendre râler parce qu'ils ont déjà beaucoup à faire et en rajouter une couche, quel plaisir.

Et il parait que mes élèves me trouvent sadique. Pari gagné, j'ai envie de dire. Selon leurs dires, lorsque je leur prépare un test surprise ou un travail bien pénible, j'ai un très léger sourire qui s'esquisse. Mon côté démoniaque, sans doute.

J'ai fait fort hier aussi. J'ai donné un très gros texte à lire à mes élèves. Ils avaient 4 jours pour le faire, tout à fait raisonnable! Le jour J, j'ai organisé un quiz sur base du texte, récompense à la clef. Les élèves se sont divisés en trois équipes et les questions se sont enchaînées. Au fil du quiz, les tensions apparaissaient, ils se critiquaient l'un l'autre. J'adore foutre le bordel dans une classe. Le pire fut lorsque l'équipe gagnante a été choisie. Coup de théâtre : seule une fille (il n'y avait que des filles) pourra gagner la récompense. Comment? En transformant une phrase du texte au passif. Elles ont râlé puis s'y sont mis. Elles avaient 5 minutes et autant d'essais possibles. Pour finir, personne n'a trouvé. Donc pas de récompense.

Toute la classe était frustrée. Tous les élèves devrais-je dire. Moi, je ricanais bien fort intérieurement... :-p

Partager cet article
Repost0
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 22:11

Les séries britanniques ont le vent en poupe ces dernières années. Recoivent-elles un meilleur budget ou osent-ils enfin se lancer dans des séries de qualité? Seule la BBC le sait. Quoi qu'il en soit, j'ai découvert ces dernières années des séries que j'adore et qui surpassent de loin 99,9% des séries américaines.

Il y a plusieurs mois, j'ai découvert la série Broadchurch. J'en avais entendu beaucoup de bien avant de la regarder, mais un point d'intérêt à mes yeux était la présence de David Tennant comme acteur principal. Je l'avais adoré comme Docteur dans la série 'Doctor Who', j'étais curieux de le découvrir dans une autre fiction.

Broadchurch vs Gracepoint

De quoi parle la série? C'est l'heure du résumé rapide.

La série se déroule à Broadchurch, une petite ville tranquille d'Angleterre. Tout le monde se connait, rien d'exceptionnel s'y passe et les gens profitent du calme et de leur vie paisible. Un jour, un adolescent est retrouvé mort sur la plage. L'enquête débute alors, menée par une détective habitant la ville et un détective ayant débarqué sur place peu de temps avant le crime. Au fil des épisodes, le téléspectateur suit l'enquête de la police, les fausses pistes, les soupçons, les réflexions, les points morts.

Que dire de la série? Tellement de choses. Je vais simplement en aborder quelques uns.

Les acteurs sont sans conteste exceptionnellement bien choisis. Ils ont du charisme, ils ont la gueule de l'emploi, et ils nous font passer la bonne émotion au moment où il le faut. Ils ont chacun leur particularité, ils dégagent exactement ce que leur personnage est censé dégager.

A côté de cela, il y a l'ambiance. La série se base sur l'enquête policière, avec ses lenteurs. A aucun moment on a l'impression que la série traine. Les paysages et la lumière des lieux participe à l'ambiance générale, faisant de l'endroit un personnage à part entière. On a l'impression que tout cela est créé comme une oeuvre d'art.

L'histoire est pleine de rebondissements. Mais pour que cela marche, il faut avoir une idée précise et ingénieuse de la manière de filmer, du "quoi montrer". Et c'est réussi. Chaque plan, chaque séquence a son importance. On ne montre pas parce que c'est beau, on montre parce que cela suscite une émotion ou amène un détail insignifiant qui pourrait pourtant tout changer. Et c'est là qu'on remarque le génie des créateurs de la série.

Et que pensez de Gracepoint?

Vu le succès de Broadchurch, les USA ont voulu leur version. Mais pas n'importe laquelle, ils ont tenu à mettre David Tennant comme acteur principal. Soit. J'ai profité de la diffusion sur la RTBF ce soir pour regarder les deux premiers épisodes. Et le constat fait peur.

L'âme de Broadchurch a totalement disparu. Tout est édulcoré, insipide, passé sous la patte américaine qui n'a rien apporté à part des lourdeurs et des imprécisions.

Les acteurs ne sont pas à la hauteur. Je les trouve pour la plupart mal choisi. Là où ils incarnaient leur rôle et dégageaient ce qu'ils devaient dégager, ils font preuve dans Gracepoint de "à peu près". De plus, leur physique ne correspond pas à leur rôle. Des ados qui semblent trop jeunes, une mère qui ressemble à une grande soeur, un prêtre qui n'a pas la gueule de l'emploi, un père insipide, une vieille dame acariâtre qui est une pâle copie de sa version anglaise. Bof. Mention spéciale au bel accent de la tenancière de l'hotêl.

Que pensez des décors? Là aussi, bof. Oui, l'endroit est joli. Mais l'ambiance lourde et pesante qui se trouvait dans la version anglaise n'est pas là. On nous montre de jolis paysages, et après? Même si la musique, très importante dans Broadchurch, essaie de relever le niveau de Gracepoint, elle ne suffit pas en tant que telle. 

Gracepoint est donc une déception. J'espérais que la version américaine apporterait des changements et une vision propre à l'histoire. Elle essaie simplement de recréer une histoire qui a été admirablement développée dans Broadchurch. Si vous ne connaissez pas la série, la solution est claire : regardez Broadchurch et laissez Gracepoint de côté. Sur ce coup, l'Angleterre bat à platte couture les USA. Là où Broadchurch brille par son génie, Gracepoint brille par son côté plat et commun.

Mais pourquoi les USA n'ont-ils pas simplement repris la version anglaise pour les USA? Pourquoi ont-ils voulu à tout prix créer leur version qui n'en vaut pas le coup? Bonne question...

Partager cet article
Repost0